fibre


fibre

fibre [ fibr ] n. f.
• 1372; lat. fibra
1Anat. Formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux. Fibre conjonctive, musculaire, nerveuse. nerf. Petite fibre. fibrille.
Cour. Cette viande est pleine de fibres. filandre; fibreux. Les fibres d'une racine, d'une plante, du bois. Au plur. Fibres alimentaires : résidus des aliments végétaux non transformés par la digestion (cellulose, mucilages, pectine). Les fibres régularisent le transit intestinal.
2Spécialt Fibre textile : substance filamenteuse susceptible d'être filée et tissée. ⇒ textile. Fibres d'origine animale (laine, poil, soie), végétale (aloès, chanvre, coco, coton, crin, jonc de mer, jute, kapok, lin, raphia, sisal), minérale (amiante, verre). Fibre artificielle (fibranne, viscose). Fibre synthétique (dacron, nylon, orlon, polyamide, polyester, rhodia, tergal, etc.). Fibres de carbone. Unité de finesse des fibres synthétiques. tex; microfibre.
Fibre de bois : bois découpé mécaniquement en fibres minces, employé pour l'emballage, comme matière calorifuge, dans la fabrication du papier.
Fibre de verre, utilisée dans l'isolation thermique. ⇒aussi silionne.
♢ FIBRE OPTIQUE : filament de verre de section circulaire, de très petit diamètre, conducteur de lumière par réflexion totale, utilisé dans la fabrication d'instruments d'optique, dans la transmission des images de télévision, etc. Endoscope miniaturisé contenant un faisceau de fibres optiques ( fibroscope) . Collect. La fibre optique est utilisée en télédistribution et télécommunication ( câble) .
3Matière fabriquée à partir de fibres agglomérées (de bois, synthétiques). « Tout son bagage tenait dans une mallette en fibre » (Aymé).
4(XVIIIe; de fibres nerveuses) Par métaph. Les fibres, considérées comme organes de la sensibilité. Ces liens « qui touchent à toutes nos fibres, parce qu'ils se sont attachés dans les replis de notre cœur » (Balzac).
Au sing. collect. Disposition à ressentir certaines émotions; sensibilité particulière. Avoir la fibre paternelle. Faire jouer la fibre patriotique. corde, sentiment. « Une nation chez qui la fibre militaire a toujours palpité si facilement » (Gautier).

Fibre bois découpé en lanières minces sur une défibreuse, que l'on utilise pour l'emballage des fruits, des œufs, de divers objets, ou comme armature de certains agglomérés. (On dit aussi laine de bois.)

fibre
n. f.
d1./d Expansion cellulaire allongée et fine, isolée ou groupée avec d'autres en faisceau. Fibres musculaires, nerveuses et conjonctives.
|| Fig., litt. (Par allus. à la fibre nerveuse.) Disposition à éprouver certains sentiments. Faire vibrer la fibre poétique.
d2./d BOT Cellule très longue dont la paroi cellulosique épaisse, imprégnée ou non de lignine, constitue un élément de soutien de la plante.
|| Cour. Filament constitué par les parois cellulosiques des cellules de certaines plantes, que l'on utilise dans l'industrie textile. Fibre du chanvre, du sisal, du coton.
|| Par anal. Fibre synthétique, fabriquée à partir de produits chimiques (nylon, par ex.).
|| Fibre artificielle, fabriquée à partir de matières naturelles (fibranne, rayonne).
|| Fibre minérale, provenant des roches (amiante, par ex.).
d3./d BIOL Constituant alimentaire formé essentiellement par les résidus cellulosiques (généralement fibreux) des végétaux. Le tube digestif humain ne digère pas les fibres, mais leur présence stimule le transit intestinal.
d4./d CHIM Fibres de verre: filaments obtenus par étirage de verre fondu, qui entrent notam. dans la fabrication des matériaux composites.
d5./d PHYS Fibre optique: fibre de verre ou de matière plastique utilisée pour la transmission d'informations. (Composée d'une âme et d'un revêtement dont les indices de réfraction sont différents, elle permet le transport de signaux lumineux sur des trajets non rectilignes.)

⇒FIBRE, subst. fém.
Élément mince et allongé souvent flexible, rarement isolé, constitutif d'un tissu organique, d'une substance minérale ou d'une matière artificielle. Fibre élastique; fibre discontinue; faisceau de fibres. (Quasi-)synon. fibrille, fil, filament.
A.— ANAT. Élément filamenteux composant certains tissus et organes. Fibre conjonctive, cristallinienne, nerveuse, musculaire. Les fibres argyrophiles [cf. argyr(o)-] se transforment en fibres collagènes à partir du cinquième jour (J. VERNE, Vie cellul., 1937, p. 118). Les chromosomes, une fois apparus, ne tardent pas à se cliver suivant leur longueur; la membrane nucléaire s'efface, ils se rassemblent alors à l'équateur d'un corps constitué de fibres et appelé fuseau (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 399) :
1. Dans la masse d'apparence uniforme des fibres du cœur, il y a, en réalité, deux tissus, qui possèdent tous deux, mais de façon inégale, les propriétés fondamentales reconnues à la fibre myocardique. L'un est la musculature de travail, (...) l'autre, nouveau venu, ayant sa topographie bien déterminée, est doué du pouvoir d'engendrer l'excitation, d'y répondre...
Ce que la Fr. a apporté à la Méd., 1946, p. 178.
Au fig., souvent au sing. Fond secret d'un être, où est supposée se manifester une sensation, une transformation physique, symptôme d'un état psychique. En respirant l'air vif et pur qui accélère la vie chez les hommes à fibre molle, vous aidez encore à une combustion déjà trop rapide (BALZAC, Peau chagr., 1831, p. 267). En vain étreignait-il la poitrine sonore, le corps exténué vibrait jusqu'à sa dernière fibre, avec de merveilleuses reprises, des silences étranges (BERNANOS, Imposture, 1927, p. 506). Claire, la femme de Ferdinand, ne répond même pas. Elle est Pasquier, déjà, jusqu'à la fibre. Elle doit regretter de ne pas avoir, elle aussi, la tache de famille (DUHAMEL, Nuit St-Jean, 1935, p. 78).
♦ [En tant que lieu supposé d'une manifestation de la sensibilité affective] Vous avez la fièvre, dit-elle d'une voix douce et charmante qui remua toutes les fibres du cœur de Fernand (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 1, 1859, p. 236). Ma mère se tourna vers moi avec une expression de regard qui d'abord m'attendrit jusqu'aux fibres profondes (LOTI, Rom. enf., 1890, p. 285) :
2. Ah, ce n'est pas crâne! Je suis de ces pleutres à qui la pitié retourne l'estomac, de ceux qui, devant un blessé, s'attendrissent sur leurs fibres sensibles : « Je ne peux pas voir ça! Ça me rend malade! » J'ai pourtant une excuse : je sens, depuis le début de cette affaire, le dégoût m'envahir.
VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 178.
♦ [Avec un déterm. adj. ou subst. (prép. de)] Tendance profonde personnelle et particulière à s'intéresser à quelque chose ou à quelqu'un. Fibre paternelle; fibre de la probité; fibre républicaine. Mais si je prenais Dardouillet? Il a servi dans la garde nationale à cheval; je ferai appel à sa fibre militaire (GONCOURT, R. Mauperin, 1864, p. 242). Qu'on fasse ressortir ce que ce livre a de national, qu'on remue la fibre française, qu'on fasse d'avance honte à Persigny d'arrêter un livre où il est rendu enfin justice à Ney (HUGO, Corresp., 1862, p. 388) :
3. Point n'était besoin, pourtant, pour nos pères de tant de savoir pour tressaillir de toutes leurs fibres de nemrods à l'annonce de l'arrivée des premières bécasses! Pour eux, la bécasse était ce gibier exceptionnel, réfractaire à tout élevage, que l'on trouvait un peu partout, mais de façon aussi éphémère que sporadique...
VIDRON, Chasse, 1945, p. 56.
B.— BOT. Filament souple composant un tissu végétal, en particulier le bois, la tige ou les racines de certaines plantes. L'homme mit à profit pour ses instruments ou ses édifices les fibres qui soutiennent les feuilles et les filaments tenaces dont s'entortillent les troncs [des palmiers] (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 121). Il faut que les producteurs forestiers (...) se préoccupent davantage des contingences économiques (...) et cherchent en conséquence à produire en plus grandes quantités les essences à fibres longues (Industr. fr. bois, 1955, p. 20) :
4. À la fourche d'un arbre où trois branches de moyenne grosseur nouaient leurs fibres ligneuses, enfoncé à ras de son nid, aplati sur les frêles corps à peine duvetés et rougeâtres de ses petits, un merle frissonnait éperdument...
PERGAUD, De Goupil, 1910, p. 110.
C.— MINÉR. Groupement cristallin en forme de filaments, dont le plus typique est l'amiante. Amphibole d'un blanc grisâtre ou légèrement verdâtre, presque inaltérable au feu, ne renfermant que de la chaux et de la magnésie, et qui se présente souvent en fibres fines et souples comme de l'étoupe de soie susceptible de tissage (A. PÉRÈS, Pierres et roches, 1896, p. 24). Ce minéral (...) est, dans sa forme typique, en fibres soyeuses, dont il est possible d'extraire des fils aussi flexibles que ceux de l'amiante (LAPPARENT, Minér., 1899, p. 502) :
5. Les amphiboles calciques non alumineuses (trémolite et actinote) ainsi que les serpentines donnent par altération de la chrysolite et de l'anthophyllite, minéraux en fibres longues, soyeuses, verdâtres, qui sont utilisés comme réfractaires et isolants par l'industrie sous le nom collectif d'amiante ou asbeste.
P. BELLAIR, Ch. POMEROL, Éléments de géol., Paris, Armand Colin, 1965, p. 194.
D.— TECHNOL. Matière filamenteuse naturelle ou artificielle susceptible d'être travaillée.
1. Fibre textile. Fibre d'origine végétale, animale, minérale ou artificielle pouvant être tissée. Fibre de chanvre, de laine, de lin; fibre synthétique. Quand le lin a roui, on lui fait subir une sorte de décortication qui ne laisse subsister que la fibre textile (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 28). Les fibres acryliques sont utilisées (...) sous forme de filés de fibre en peluche tissée ou tricotée (THIÉBAUT, Fabric. tissus, 1961, p. 112) :
6. Une escouade de très jeunes filles est occupée à sarcler le terrain devant le poste. Elles travaillent en chantant, vêtues d'une sorte de tutu fait de fibres de palmes tressées; beaucoup ont des anneaux de cuivre aux chevilles.
GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 712.
Spéc. [En parlant d'un objet fabriqué à partir d'une fibre quelconque] En fibre, de fibre. Nofré, inquiète, jeta sur elle une chemise transparente, plaça ses pieds dans des sandales en fibres de palmier, et se mit à la recherche de sa maîtresse (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 254). Certains [des danseurs] ont les yeux encerclés d'un maquillage en damier noir et rouge. Une courte jupe en fibre de raphia complète cet accoutrement fantastique (GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 729). V. aussi baller1 ex. 6.
2. Fibre de bois. Fibre à partir de laquelle on fabrique, en particulier, de la pâte à papier et certains matériaux comme les agglomérés, dans l'industrie du bois. Divers rapporteurs ont souligné, au cours de ce congrès, la faveur avec laquelle les utilisateurs avaient accueilli, dans le bâtiment, les panneaux agglomérés, (...) les panneaux de fibres laqués ou diversement revêtus de matières plastiques (Industr. fr. bois, 1955, p. 10).
3. [En parlant du verre, de l'acier, du béton] Matériau transformé de manière à donner une matière flexible et résistante utilisée en particulier pour la construction. De là l'idée d'utiliser la résistance du béton dans les parties comprimées des pièces de la construction et de noyer des armatures métalliques dans les fibres tendues de ces pièces pour résister aux efforts de tension (BOURDE, Trav. publ., 1928, p. 262). Les fibres de verre sont toujours creuses; ce sont des microcapillaires (C. DUVAL, Verre, 1966, p. 98).
E.— MATH. [Terme de géom., de topologie différentielle] ,,Une variété V à m dimensions est dite fibrée lorsque par chaque point de V passe une variété F (la fibre), ces variétés F étant toutes homéomorphes`` (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 83).
REM. 1. Fibrage, subst. masc. Production de fibres de verre. (Ds ROB. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr.). 2. Fibré, adj., math., ds l'expr. espace fibré. Mais surtout, comme il a été indiqué plus haut nous trouvons maintenant, dans la théorie topologique des espaces fibrés, dans les théorèmes de De Rham et dans la notion de groupe d'homotopie, les outils appropriés à l'étude globale des géométries généralisées de Cartan (Gds cour. pensée math., 1948, p. 315).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1372 (CORBICHON, Prop. des choses, V, 39 ds GDF. Compl.); 1580 fibres nerveux (PARÉ, éd. Malgaigne, L. III, 3, t. 1, p. 207). Empr. au lat. class. fibra « fibre (des végétaux, des animaux) ». Fréq. abs. littér. :1 546. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 5 088, b) 1 182; XXe s. : a) 720, b) 1 165. Bbg. GOHIN 1903, p. 364. — SCKOMM. 1933, pp. 22-25.

fibre [fibʀ] n. f.
ÉTYM. 1372; lat. fibra.
A Concret.
1 Anat. Formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux. || Fibres élastiques et fibres conjonctives, dues à l'élaboration de certaines cellules du tissu conjonctif. || Fibres musculaires rouges. Muscle (→ Chair, cit. 1). || Fibre musculaire lisse ou fibre-cellule. || Les fibres nerveuses. Nerf. || Fibres de la douleur. || L'allongement, le relâchement des fibres. || Petite fibre. Fibrille.
1 Les fibres nerveuses constituent l'élément essentiel de la substance blanche (…) ce sont de simples conducteurs, transportant l'influx nerveux.
L. Testut, Traité d'anatomie, t. II, p. 573.
Fibres de tissu végétal. || Les fibres d'une racine, d'une plante, du bois.Bot. || Fibres ligneuses, corticales (→ Branche, cit. 4).
1.1 Une escouade de très jeunes filles est occupée à sarcler le terrain devant le poste. Elles travaillent en chantant, vêtues d'une sorte de tutu fait de fibres de palmes tressées; beaucoup ont des anneaux de cuivre aux chevilles.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 712.
Cour. || Fibres alimentaires : substance contenue dans les végétaux qui n'est pas transformée par la digestion. || « Comparé au pain complet, le contenu en minéraux, vitamines et fibres alimentaires du pain blanc est deux à cinq fois plus faible » (le Monde, 30 janv. 1999, p. 25).
Élément fibreux, allongé et dur (d'une viande). || Cette viande est pleine de fibres. Fibreux.
2 Spécialt. || Fibre textile : substance filamenteuse susceptible d'être filée et tissée (→ Décortication, cit.). || Déchets de fibres textiles. Bourre. || Fibres d'origine animale (laine, poil, soie…), végétale (aloès, chanvre, coton, crin, jute, kapok, lin, piassava, raphia, tagal…), minérale (amiante, verre…). || Fibre artificielle (fibranne, viscose). || Fibre synthétique (acrilan, banlon, dacron, dralon, nylon, orlon, polyamide, polyester, rhodia, tergal…).
3 Filament (d'une matière utilisée en technique).(1930). || Fibre de bois : bois découpé mécaniquement en fibres minces, employé pour l'emballage, comme matière calorifuge, dans la fabrication du papier ( Défibrer).Fibre de verre, utilisée dans l'isolation thermique. || Canne à pêche en fibre de verre.Fibre d'acier, fibre de béton.Fibre optique : filament de verre ou de plastique de section circulaire, de très petit diamètre, capable de transmettre à très grande vitesse des signaux électriques convertis en impulsions lumineuses, utilisé dans la fabrication d'instruments d'optique (endoscope), dans la transmission des images de télévision, etc. || Endoscope miniaturisé contenant un faisceau de fibres optiques.(Collectif). || Des câbles à fibre optique. || Système, réseaux à fibre optique. || Utilisation de la fibre optique dans la transmission d'images et de sons en télévision, en multimédia, etc. ( Câble).
4 Matière fabriquée à partir de fibres (de bois, synthétiques).
1.2 Tout son bagage tenait dans une mallette en fibre, qu'elle faisait sauter à bout de bras.
M. Aymé, Maison basse, p. 143.
1.3 C'était un objet de modèle courant, mais dont la fabrication solide inspirait confiance : en « fibre » très dure (…)
A. Robbe-Grillet, le Voyeur, p. 23.
5 Minér. Groupement cristallin fin et allongé. || Fibres d'amphibole.
6 Math. Se dit des « variétés » homéomorphes passant par chaque point d'une variété à plusieurs dimensions.
B Par métaphore et fig.
1 (Av. 1794; de fibres nerveuses). Littér. || Les fibres : organes de la sensibilité. || Les fibres de l'être, les fibres intimes. || Remuer, déchirer les fibres du cœur (→ Arête, cit. 6; attacher, cit. 65; attendrir, cit. 14; corde, cit. 21; élever, cit. 74).
2 (…) ces liens si forts qui nous brisent par mille points quand ils se rompent, parce qu'ils touchent à toutes nos fibres, parce qu'ils se sont attachés dans les replis de notre cœur (…)
Balzac, le Lys dans la vallée, Pl., t. VIII, p. 1016.
2 (Au sing., suivi d'un adj.). Fig. Disposition à ressentir certaines émotions; sensibilité particulière. || Avoir la fibre paternelle. || Faire jouer la fibre patriotique. Corde, sentiment.Absolt, littér. Cœur, sensibilité.
3 (…) une nation chez qui la fibre militaire a toujours palpité si facilement.
Th. Gautier, Portraits contemporains, p. 317.
4 J'ai si grande confiance en toi que je n'ai pas besoin de lire ce que tu écris : il me semble que je le comprends par l'intérieur, par le cœur, par la fibre.
G. Duhamel, le Voyage de P. Périot, p. 83.
DÉR. et COMP. Fibranne, fibrer (se), fibreux, fibrille, fibrine, fibroïne, fibrome, microfibre. V. Fibro-.
HOM. Formes du v. fibrer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fibre — zur Verwendung als Besatzmaterial für Bürsten Fibre (engl.=Faser) ist eine gelbe Naturfaser. Sie wird aus den Blattrippen hauptsächlich zweier Agavenarten gewonnen, die auf dem mexikanischen Hochplateau wachsen. Ursprünglich wurden die Blätter… …   Deutsch Wikipedia

  • fibre — UK US /ˈfaɪbər/ noun UK (US fiber) ► [C or U] a thread like part made from plants or artificial material which can be made into products: »Natural fibres such as cotton tend to be cooler. »artificial/man made/synthetic fibre(s) »They use… …   Financial and business terms

  • fibre — (US fiber) ► NOUN 1) a thread or filament from which a plant or animal tissue, mineral substance, or textile is formed. 2) a substance formed of fibres. 3) dietary material containing substances such as cellulose, that are resistant to the action …   English terms dictionary

  • fibre — n. Same as {fiber}. [Mostly British usage] [WordNet 1.5] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Fibre —   [dt. (Glas )Faser], britische Schreibweise für Fiber …   Universal-Lexikon

  • fibré — fibré, ée (fi bré, brée) adj. Synonyme de fibreux …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • fibre — British English spelling of FIBER (Cf. fiber) (q.v.); for spelling, see RE (Cf. re) …   Etymology dictionary

  • fibre — is the spelling in BrE and fiber in AmE …   Modern English usage

  • fibre — FIBRE. s. f. On appelle ainsi Certains filaments deliez qui se trouvent dans toutes les parties charnuës ou membraneuses du corps de l animal, L alongement des fibres. le relaschement des fibres. l accourcissement des fibres. les fibres des… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fibre — [fī′bər] n. Brit. sp. of FIBER …   English World dictionary